Sanctions de la CEDEAO/Le peuple malien débout pour sa souveraineté

Politique

Vendredi 14 janvier 2022. C’est le réveil africain à Bamako et dans tout le Mali. Comme un seul homme, contre les sanctions de la CEDEAO, le peuple malien est débout, dans la rue, pour défendre de souveraineté. Liberté. Indépendance. Développement. Démocratie vraie. Une marée humaine derrière le Gouvernement de Transition conduit par le déterminé colonel Assimi Goïta. Rien à faire ! Quelque chose se passe à partir de la crise du Mali. Foule ! Foule ! Foule ! C’est du jamais vu, si ce n’est en Côte d’Ivoire sur la Place de la République du temps de la résistance patriotique face à la rébellion. La fièvre qui monte autour du Mali est panafricaine. Parce que si le Mali gagne la « guerre », les Panafricains sont sauvés. Le langage panafricain sera mieux compris. Qui vivra verra.

Germain Séhoué

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •