REGARDS/ La conspiration ou le refus du progrès

Politique

Par Gabin Djité

         Il y a un peu plus d’une dizaine d’années, au plus fort de la résistance ivoirienne face aux abus de la France néocoloniale, j’avais lu, de la part d’un chercheur ou écrivain d’origine allemande, ceci : ‘’il n’y a qu’une chose que l’homme préfère à la liberté, c’est l’esclavage’’.
Dans le contexte austère et criminel que nous vivions à cette époque, une époque où une prétendue ou supposée communauté internationale, conduite par la France, devait décider de notre avenir (ou de notre disparition) d’Ivoiriens, qu’est-ce qu’on n’a pas entendu, vu et vécu de la part de certains qui, bien que se réclamant fils de la Côte d’Ivoire, piétinaient la souveraineté de leur pays pour promouvoir la volonté de domination permanente de la France sur notre pays ?
Adeptes du complot permanent, ces rebelles et politiciens à la petite semaine avaient tous été vomis par les patriotes ivoiriens, des patriotes plus qu’au fait de leurs combines, complots ou innombrables conspirations !
La conspiration ? Qu’est-ce qu’elle est dangereuse, parce qu’elle est perfide, c’est-à-dire sournoise, rampante et criminelle ! La conspiration ? Elle embarque celui qu’elle assujettit, le mène par le bout du nez, le plonge dans une ambiance illusoire de réalités qu’il ne vit qu’en lui et en lui seul, l’hallucine L’on a encore en mémoire l’odyssée du miraculé GBAGBO, sorti indemne de onze jours de bombardement français qui ont eu lieu à la demande de ses frères ivoiriens et africains, grands serviteurs du maître colonisateur !
Il y a cinq jours, la conspiration a lamentablement échoué au Mali, un idiot ayant voulu poignarder le président GOÏTA. Comme ce dernier, le président malgache vient d’échapper à un complot qui visait à l’éliminer ! En Haïti, le président de la République a été tué, comme une bête. Parmi les gueux qui l’ont assassiné et qui ont été pris, des…. Français ! Ah, le complot permanent, cette sale besogne…. Ah, pauvre Afrique, combien de complots, combien de conspirations, il nous reste à vivre pour emprunter d’une façon résolue et définitive, le train du développement ? Pourquoi cette volonté de complot permanent, pour un esclavage permanent ? Allons-nous nous résoudre enfin à arrêter cette triste et honteuse façon de faire ?
La conspiration est abjecte, nocive et mortifère, mais bien des Africains l’adorent et la pratiquent au quotidien. C’est elle qui est à la base de toute libération totale ou souveraineté différée. En écrasant toute pensée ou volonté de conspiration en nous, donnons aux plus courageux d’entre nous de nous libérer du joug colonial, car en vérité, c’est une honte de refuser le progrès et de prétendre vouloir ce progrès dans le même temps.

En définitive, entre nous Ivoiriens, nous serions bien bienheureux, patriotes, et même partisans, de nous départir de ce poison qu’est la conspiration.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

2 thoughts on “REGARDS/ La conspiration ou le refus du progrès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 × 29 =