Recrudescence des accidents/ Depuis Ferké, Amadou Koné interpelle les transporteurs

Société

Le premier ministre Patrick Achi, a effectué une visite de compassion, à l’endroit des parents et victimes de l’accident sur l’axe  Ferké – Ouangolo, ayant occasionné 20 tués et plusieurs blessés. À cette occasion, le ministre des Transports, Amadou Koné a instruit ses services à l’effet d’échanger avec les transporteurs de la zone. 

Ainsi une délégation conduite par le directeur de la communication, des relations publiques et de la coopération Internationale du ministère des transports, M. Samou Diawara, composée, entre autres, du directeur régional des transports du Poro, M. Ouattara Alphonse, du Directeur Général du Haut Conseil des transporteurs, M. Diaby Ibrahim et d’un représentant de l’Office de la Sécurité Routière (OSER ).

Face aux transporteurs des régions du Poro et du Tchologo, l’émissaire du ministre Amadou Koné a d’entrée traduit toute la compassion, suite au drame survenu. Selon Samou Diawara, comme, un accident de la route est la pire des situations pour un transporteur. <<C’est bien conscient de cette réalité et en vue d’éviter ce genre de tragédie que le gouvernement ne cesse de fournir d’énormes efforts en faveur des transporteurs”, relève le directeur de communication.

Le Représentant du ministre au centre

Poursuivant, le représentant du ministre des transports a parlé de certaines mesures en cours pour la réduction de ces tragédies, notamment, le programme de renouvellement du parc automobile et les séances de formation des conducteurs, des moniteurs d’auto-écoles et des gestionnaires des entreprises de transport routier. A ces actions, s’ajoutent les constructions et réhabilitations de voies à travers le pays.

Selon lui, tout cet arsenal démontre de la volonté du ministre Amadou Koné et du gouvernement à lutter efficacement contre les accidents de la route.

Il faut être prudent au volant

Toutefois, il a jugé inadmissible que la réhabilitation et la construction des routes soient des facteurs « accidentogènes ». D’où le message sans langue de bois à ses interlocuteurs. <<Le Ministre vous demande de parler à vos conducteurs. Qu’ils fassent attention sur la route. Qu’ils respectent strictement le code de la route, car ils ont entre leurs mains la vie de nombreuses  personnes. Qu’ils redoublent donc de vigilance et qu’ils soient beaucoup plus prudents en ces périodes de grands mouvements”, insiste-t-il.  

Pour sa part le Directeur Général du Haut Conseil du Patronat des Entreprises de Transport Routier a, au nom de la faîtière des transporteurs, pris l’engagement de prendre toutes les dispositions afin d’éviter les accidents. 

Chimène Zoh

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 21 =