Présidentielle 2020/ FPI: deux candidats pour un parti, la division continue

Politique

Par Ferro Bally

BAL MASQUÉ. Le Front populaire ivoirien (FPI) est devenu un tour de passe-passe politique. Les prometteuses discussions sur la fusion des deux tendances opposées, aussitôt commencées, se sont terminées en queue de poisson et par des passes d’armes.
Elles sont entrées en télescopage avec deux obstacles insurmontables: les positions irréconciliables et des agendas cachés ou secrets.
Le Congrès unitaire ou de réunification est donc resté au stade des vœux pieux. Et c’est chacun pour soi, dans un ordre dispersé.
Sur ces ruines, les Affidés ont organisé un Congrès extraordinaire éclaté pour investir, le samedi 1er août 2020, leur candidat à la présidentielle du samedi 31 octobre prochain: l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan (à g.).


Après 2015, le leader de l’autre faction du FPI repart à l’assaut du pouvoir d’État. Après leur opération “Inondations électorales”, les GOR sont aussi en ordre de bataille. Leur Comité central s’est réuni et a désigné, le 1er août, leur candidat: l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo (à d.).
Et ainsi, l’ex-parti au pouvoir, après six ans de déchirements, continue sa querelle politique dans un bal masqué, fait d’intrigues et de croc-en-jambe.
F. M. B.

Le tire est de la Rédaction

Visits: 26
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 16 =