Ouest ivoirien/ Le service des impôts et les victimes du génocide Wê se tiraillent

Société

Regards Gabin Djité

L’adage dit : ‘’l’étranger a de grands yeux mais il ne voit pas clair’’. C’est une vérité qui s’applique aux services des impôts relativement au domaine foncier, dans l’ouest ivoirien. Un cadre ou un agent qui fait son travail en toute quiétude, quoi de plus normal, c’est son boulot. Et ce n’est pas la faute à ce cadre ou à cet agent de recenser les préoccupations, frustrations ou colères des citoyens au cas par cas, pour régler leurs différents problèmes. Cette petite précision pour dire que particulièrement en ce qui me concerne je n’ai rien contre les services des impôts mais je suis très remonté contre leur mandant ou grand patron, l’Etat de Côte d’Ivoire.

J’explique : j’habite à Duékoué, quartier Toguéhi-Guéré et il y a deux jours, je reçois un avis d’impôt foncier au nom de feu mon père. Certes, la facture est dérisoire mais je l’ai reçue non seulement comme une gifle mais comme une insulte à ma conscience ! Pourquoi ? Mais pour la simple raison que pour qui connaît l’histoire à répétitions de Duékoué depuis dix ans, facturer les victimes ciblées d’une ethnie de ce quartier sinistré jusqu’à ce jour, est loin des vœux pieux de cohésion et de paix décrétés chaque jour à tue-tête. Non, c’est incroyable ! Incroyable, parce que voici un quartier, comme plusieurs dizaines d’autres, à Duékoué comme dans plusieurs villes de l’ouest, où des étrangers reçus et hébergés, ont assassiné certains de nos parents et ont mis le feu à nos domiciles, nous rendant ainsi réfugiés sur nos propres terres, il y a dix ans ! Ces tueurs et destructeurs de biens publics sont encore et toujours là, les maisons attaquées et incendiées non encore reconstruites sont aussi là, et les impôts nous adressent des avis dans le genre ‘’souffrez, mais payez quand même’’. Dix années passées sans la moindre reconnaissance par l’Etat, sans la moindre réparation.

La présente sortie n’est pas un plaidoyer, elle est plutôt un grand cri d’indignation contre l’Etat ivoirien. Dans mon cas précis, je dirais que ça va : au moins une bâtisse digne de ce nom a ressurgi de terre il y a trois ans, grâce à mes aînés. Mais quid de toutes ces familles décimées il y a dix ans qui m’environnent, en lesquelles parfois le chef de famille est un jeune homme de moins de trente ans, les vieillards ayant été brûlés et calcinés dans des maisons incendiées qui continuent de recevoir des factures d’impôts ?

En toute sincérité, le service des impôts, avec ses factures foncières pour des habitations sinistrées voire des masures aux murs calcinés, heurte la conscience humaine. Ces factures ont réveillé tristesse, désolation et indignation chez beaucoup d’entre nous. Les bandits qui ont tout détruit et assassiné nos parents sont là, ils se pavanent partout, les dégâts sont là sans la moindre réparation et les impôts viennent comme pour pousser à la colère. Mais ce service des impôts étant aux ordres d’un Etat, en attendant que le contentieux de reconnaissance, de justice et de réparation soit vidé, vivement que l’Etat invite ses services fiscaux à ne pas pressuriser de pauvres populations victimes de gens sans foi ni loi.

Gabin DJITE

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

9 thoughts on “Ouest ivoirien/ Le service des impôts et les victimes du génocide Wê se tiraillent

  1. It’s the best time to make some plans for the future and it is time to be happy.
    I’ve learn this post and if I may I wish to counsel you some interesting
    issues or advice. Perhaps you could write next articles
    referring to this article. I want to read even more issues about it!
    scoliosis surgery https://0401mm.tumblr.com/ scoliosis
    surgery

  2. Wonderful site you have here but I was wanting to know if you knew of any
    community forums that cover the same topics talked about in this article?
    I’d really like to be a part of online community where I can get
    feed-back from other knowledgeable people that share the same interest.
    If you have any suggestions, please let me know.
    Many thanks!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 9 =