Nouveau candidat du RHDP à la présidentielle : Pourquoi Ouattara ne devrait pas se présenter

Politique

Le décès le 8 juillet 2020, du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020 crée un vide qu’il faut vite combler, à trois mois de cette échéance. Et face à cette équation, des gens disent que le chef de l’Etat Alassane Ouattara qui avait annoncé à la face du monde qu’il ne briguerait pas un troisième mandat, reviendrait sur sa parole pour porter les couleurs de son parti à ce scrutin. Certains de ses partisans mêmes veulent qu’il soit candidat.

Mais à mon avis, le Président Ouattara devrait par sagesse résister à cette tentation et ne pas révoquer sa parole. Pourquoi ? Parce que d’abord, selon ses propres experts qui ont rédigé la nouvelle Constitution, dont le ministre Cissé Bacongo, pour avoir effectué deux mandats, Alassane Ouattara n’est pas éligible.

Ensuite, si Ouattara se remet dans le jeu, il va déclencher des langues déjà pendantes. Des gens qui lui prêtaient déjà des intentions diraient : « Je savais ! Je savais ! Je savais qu’il allait s’accrocher au pouvoir ! Je savais qu’il savait que Gon Coulibaly, si malade, n’irait pas loin ! C’est pourquoi il l’a poussé sous une charge aussi ardue, afin que, s’il s’écroule en chemin, lui-même prenne la mission présidentielle et demeure au pouvoir ! Je savais ! Je savais qu’il voulait placer Gon au pouvoir, être son Vice-président, espérant que la santé de celui-ci lui offrirait, lui Ouattara, de redevenir Président de la République. Mais que les choses sont allées plus vite qu’il ne l’a espéré. Gon s’en est allé plus tôt qu’imaginé. Donc il va prétexter de ce vide pour briguer un troisième mandat, arguant que compte tenu de l’urgence, c’est lui seul au RHDP qui fait l’unanimité et qui garantirait la victoire à son parti. Donc, il est candidat ! Je savais que ce monsieur était dans un plan ! Je savais ! Je savais que le RHDP a fait exprès pour ne pas laisser le Premier ministre Gon Coulibaly se reposer deux mois après sa deuxième opération du cœur ! Je savais ! Je savais !»

Le chef de l’Etat Ouattara devrait éviter pareilles mauvaises langues en s’abstenant. Il s’est donné une excellente image en renonçant à un troisième mandat. Quoiqu’il arrive, il doit s’en tenir à sa promesse et choisir un autre cadre de son parti pour la présidentielle de 2020. Il ne devrait pas donner l’occasion à ses adversaires de lui prêter des intentions malheureuses qui viendraient polluer ses rapports avec son défunt « fils » Amadou Gon Coulibaly.

C’est pourquoi Alassane Ouattara ne devrait pas se présenter comme candidat du RHDP à la présidentielle de 2020.

Germain Séhoué

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 17 =