Nicolas Sarkozy ou la déchéance par la corruption

Politique

Nicolas Sarkozy ! « Coupable de corruption et trafic d’influence dans l’affaire des « écoutes ». Trois ans de prison ! 3 ans de taule ! Vous entendez comment ça sonne ? 3 ans ! Etre condamné à trois ans de taule, avec un an de prison ferme ! Pour une affaire de corruption, ah ! Jamais Président de la République ne s’est montré aussi friand de corruption comme de jeton ! Du moins être pris au piège ! Corrompre la justice, par exemple. Parmi les Présidents de la 5e République française, l’ami Sarko vient de décrocher l’Oscar des Oscars ! Oui, Nicolas Sarkozy, nous a fait l’amitié de faire la différence. Le plus grand traqueur singulier du pouvoir. La justice française vient de reconnaitre ses prouesses. Ses prouesses dans la corruption. La prime est à la dimension de l’engagement de l’impétrant : trois ans de prison. Dont un an ferme. Quel est le thème de sa thèse ? Corruption, écoutes téléphoniques, trafic d’influence. Influencer donc pour modifier un résultat. Inverser la réalité. Sarkozy et l’avocat Thierry Herzog sont donc reconnus coupables des délits de «corruption active» et de «trafic d’influence». Au départ, était à leurs trousses, le PNF. Il a établi un pacte de corruption. Le PNF, c’est le Parquet national financier. Une institution judiciaire française créée en décembre 2013. Son travail ? Traquer la grande délinquance économique et financière. Ceux qui aiment « mal » le jeton sont dans son viseur. Je suis désolé, l’ami de l’autre !

Germain Séhoué

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 − 12 =