Mort de George Floyd : nouvelle journée de colère contre les violences policières aux Etats-Unis

International Politique

Par Le Monde

Des dizaines de milliers de personnes ont réclamé justice pour George Floyd, dont la mort symbolise à leurs yeux le racisme systémique de la police.

New York, San Francisco, Miami, Atlanta, Philadelphie, Seattle, Chicago, Columbia, Los Angeles… Plusieurs villes américaines sous haute tension ont imposé, samedi 30 mai, des mesures exceptionnelles, comme le couvre-feu ou le déploiement de militaires, pour tenter d’empêcher les manifestations pour dénoncer les violences policières et le racisme systémique, symbolisées par la mort de George Floyd.

Dans au moins 75 villes, selon un décompte réalisé par le New York Times, les manifestants ont dénoncé les bavures policières et les disparités raciales. Et ils ont exigé justice pour George Floyd. Le policier blanc, Derek Chauvin, qui, sur une vidéo largement diffusée, maintient son genou pendant de longues minutes sur le cou du quadragénaire a été arrêté vendredi et inculpé pour homicide involontaire. Mais pour les manifestants, ce n’est pas assez : ils réclament son inculpation pour homicide volontaire, et l’arrestation des trois autres agents impliqués dans le drame.Les dernières informations : couvre-feux et affrontements entre policiers et manifestants se multiplient dans les grandes villes américaines

  • Nouveaux heurts à Minneapolis, où des centaines de manifestants réclamaient « justice »

Donald Trump a promis de « stopper la violence collective » après trois nuits d’émeutes à Minneapolis. Dans cette ville du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis, la police a chargé des centaines de manifestants qui défiaient le couvre-feu entré à vigueur à 20 heures. Les agents, en tenue antiémeute, ont tiré des fumigènes et des grenades assourdissantes éloigner la foule d’un commissariat.

Peu de temps avant, les manifestants affichaient leur détermination à rester sur place autant que possible. « Ils ne nous donnent pas le choix, il y a tellement de colère », expliquait Deka Jama, 24 ans, venue « réclamer justice » pour George Floyd avec un groupe d’amies.

Des heurts entre policiers et manifestants ont également eu lieu à New York, Los Angeles ou Atlanta, conduisant les responsables de ces deux dernières villes, ainsi que ceux de Philadelphie ou de Chicago, à annoncer à leur tour un couvre-feu.

Une trentaine de villes sont concernées par cette mesure : Los Angeles, Denver, Miami, Atlanta, San Francisco, Chicago, Louisville, Minneapolis, St. Paul, Rochester, Cincinnati, Cleveland, Columbus, Dayton, Toledo, Eugene, Portland, Philadelphie, Pittsburgh, Charleston, Columbia, Nashville, Salt Lake City, Seattle et Milwaukee.

De nombreux incidents ont été reportés. A Indianapolis, une personne a été tuée par balles et deux autres blessées, selon les autorités locales. Les circonstances du drame restent pour l’heure floues, mais la police assure qu’aucun officier n’est impliqué dans les tirs. A Salt Lake City, un homme a visé les manifestants avec un arc, avant d’être pris à partie par la foule. A New York, dans le quartier de Brooklyn, une voiture de police s’est engouffrée dans une groupe de manifestants, faisant tomber plusieurs personnes. Le maire de la ville, Bill de Blasio, a promis une enquête.

Lire la suite sur Le Monde

Par Le Monde avec AFP

Visits: 55
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =