Maladie du Premier ministre Gon Coulibaly: Que nous cache la Présidence ?

Politique

Il faut éviter de donner du tonus aux rumeurs et autres fake news. Qu’a au juste notre Premier ministre Amadou Gon Coulibaly évacué en France samedi 2 mai 2020, dit-on pour un contrôle médical ? Nous savons que le candidat du Rhdp à la présidentielle de 2020 est cardiaque. Mais le fonds de notre pensée est de savoir quelle était déjà l’ampleur de son mal au moment où il devait être évacué pour que son patron, le président de la République donne aussitôt l’intérim au ministre d’Etat ministre de la Défense Hamed Bakayoko ?

Le Premier ministre par intérim, Hamed Bakayoko.

Le médecin personnel du Premier ministre aurait-il expliqué clairement au Président que son collaborateur ne reviendrait pas de si tôt au pays, pour que le chef de l’Etat n’hésite pas à le « remplacer » immédiatement comme si on ne pouvait pas faire un simple contrôle médical en une semaine et rentrer dans son pays ? Si la décision de donner l’intérim à tiers était survenue suite au résultat des examens à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (France), on aurait compris que le chef de l’Etat s’est incliné devant une décision médicale. Mais à peine a-t-on mis Gon Coulibaly dans l’avion comme un colis encombrant qu’on occupe déjà son fauteuil comme si la vacance de ce poste, ne serait-ce que pendant une semaine, effondrerait la République. Même si la nature a horreur du vide, ce n’est tout de même pas à ce rythme vertigineux !

Le PM. Gon Coulibaly évacué en France, malade.

Maintenant le simple contrôle médical établit que le Premier ministre devra passer quelques semaines encore en milieu hospitalier. Et cela, pour un « suivi médical et une période de repos ». Chose qui correspond curieusement à la décision de l’intérim, surtout qu’on découvre une incapacité du Premier ministre à assumer ses fonctions pendant ces semaines incertaines. Comment la présidence savait-elle que le séjour de Gon en France nécessiterait que ses prérogatives et autres attributions soient transférées à une personne valide ?

Le temps de donner l’intérim est surprenant.

Comment la Présidence sait-elle avec exactitude tout cela ? Serait-elle devenue un temple de prophètes de type Elie ou Elisée ou un cabinet de voyance noire ? Qu’elle nous le dise pour que ceux qui sont dans l’angoisse y aillent pour consultation afin de lire leur avenir.

Alors que nous cache-t-on sur la maladie du Premier ministre Gon Coulibaly ?

ERIC DANO

Visits: 331
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 3 =