Le scandale sexuel/L’ONU souille la Terre Sainte ! Faut-il castrer le personnel des Nations-Unies ?

International

Par EUGENIE DALLO

Un acte sexuel dans un véhicule frappé du sigle des Nations-Unies, UN, en plein circulation ! Et cela, dans les rues de la Terre sainte : Israël ! Une vidéo incroyable! Voilà où les fonctionnaires des Nations Unies ont poussé leur manque de considération pour Israël et pour l’esprit puritain de l’humanité. 


Par cet acte de souillure de la Terre Sainte, ces agents des Nations Unies, qui ont le sexe en bandoulière, révèlent une chose. Ils montrent bien que tous les crimes sexuels dont on a accusé les Casques Bleus et autres, dans plusieurs pays où on les attendait comme des mains secourables, sont fondés. Commis sur le terrain africain, de tels actes ont déjà provoqué les questions suivantes du confrère Jeune Afrique le 28 février 2018 : « Que faire face à la récurrence des affaires d’exploitation et d’abus sexuels sur des populations civiles africaines par des employés de l’ONU – qui ne sont pas seulement des Casques bleus ? Sharanya Kanikkannan, conseillère juridique et politique de l’ONG Aids-Free World, nous explique les enjeux de son combat contre l’impunité ». Et l’article de poursuivre : « Selon une enquête préliminaire, ces soldats de la paix « étaient engagés dans des activités sexuelles avec des femmes » vivant sur des sites de protection de civils gérés par l’ONU et certains policiers du contingent sont accusés « d’avoir monnayé des rapports sexuels ». Des accusations qui sont les dernières en date d’une longue liste ayant éclaboussé plusieurs opérations onusiennes de maintien de la paix, dont la Monusco en République démocratique du Congo, la Minusma au Mali et la Minusca en Centrafrique. Ces situations perdurent en dépit de la politique de tolérance zéro affichée par les Nations unies à l’égard des abus sexuels commis par des membres de son personnel. »

Une vidéo devenue virale.


Doit-on castrer les agents des Nations-Unies ou alors ne recruter dans cette Institution que des hommes déjà impuissants pour mettre fin à ces crimes sexuels qui traumatisent toute la planète ? Car comment comprendre cette virilité aussi agressive que problématique ? En effet, selon une enquête de Inkyfada du 23 février 2017, intitulée « Scandales sexuels visant des personnels de l’ONU : la loi du silence », « Des centaines d’accusations d’abus et de violences sexuelles ont visé ces dernières années des personnels de l’ONU, civils et militaires, lors des missions de paix. La crédibilité de l’organisation internationale est entachée par ces scandales récurrents. En dépit des promesses de « tolérance zéro », le nombre des victimes croît. »

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU


Pourquoi le sexe de l’ONU est-il si incontrôlable ! Si violent ! Si inconscient ! Se promener dans les rues des villes d’Israël, en s’accouplant allègrement dans des véhicules de l’ONU. L’humanité est sous le choc. Même si Sharanya Kanikkannan nous avait déjà prévenus en ces termes : « Ce n’est pas une surprise. Ces actes continuent à être perpétrés inlassablement dans le même genre d’environnement et par le même genre d’individus. Le problème n’est pas nouveau : en 2003, un communiqué du secrétaire général de l’ONU pointait déjà des cas d’exploitation et d’abus sexuels. Quinze ans plus tard, nous n’avons pas assisté à une réelle diminution de ce genre d’incidents et aucun changement drastique n’a été engagé ». Cela ne peut continuer !

EUGENIE DALLO 

Visits: 275
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 18 =