Le cri de cœur du Gouverneur Dacoury : “Sauvons la Nation en péril”

Politique

SAUVONS LA NATION EN PÉRIL 

 Cette République, depuis, git à terre.

Elle n’a vraiment plus aucun repère. 

Le pouvoir agit en véritable gangster

On le sait, c’est tout ce qu’il sait faire.

Et c’est bien là sa grande misère.

On ment, on dit et on se dédit.

La parole d’honneur n’a plus aucun crédit.

Et ça, Waraba nous l’avait déjà prédit.

Par des images fortes, il nous avait avertis.

Nul, aujourd’hui, ne dira qu’il avait menti.

Car, ses dires, maintenant se réalisent:

Ces fieffés incroyants violent les églises, 

Étalant leur mauvais esprit et leur bêtise.

Ils ignorent le sacré et le méprisent.

Ainsi, enfoncent-ils le pays dans la crise.

Fébriles et plus que jamais aux abois,

Ils ont aussi profané le Temple sacré de la Loi,

Dont ils ont menacé les juges restés cois.

Ces magistrats, du parjure ont fait leur choix,

En donnant à l’imposture et à la honte leur voix.

Cet acte du renégat fait vaciller la Nation,

Dont les valeurs sont bafouées sans raison.

L’Etat est à l’envers, sans orientation.

La dictature  en furie contrôle sa direction

Et place le pays au bord de l’explosion.

Quand s’écroulent tous les fondements,

Et que s’effondrent les valeurs du moment,

Quand les repères s’effacent en même temps,

Consacrant le règne de la force et des violents,

Que doit faire, pour  son pays, le peuple vaillant?

En légitime défense, il doit se lever et dire non!

Son refus, il doit proclamer par vaux et monts.

Le peuple a pour lui la loi et la Constitution.

La marche sera un dur, mais glorieux marathon.

C’est le prix pour sauver du péril, la Nation.

Ne nous y trompons pas, c’est de cela qu’il s’agit.

Eux se démènent pour leur panse déjà bien remplie,

Nous autres, luttons pour garder notre pays, l’Eburnie

Et éviter à nos enfants d’y vivre en maudits.

De ce combat fondateur, naîtra  un nouveau pays.

Le peuple ira jusqu’au bout, l’avenir lui est promis.

Poème inédit. Abidjan, le 19/09/2020. 

Dacoury-Tabley Philippe-Henri

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =