« L’affaire Téléphone au volant» : pourquoi le ministre des Transports et l’Oser doivent se constituer partie civile

Société

L’image sans équivoque du chauffeur d’un gros car de transport en commun en train de téléphoner au volant qui circule depuis un moment, devrait interpeller le ministre des Transports et des Affaires maritimes Amadou Koné et l’Office de la sécurité routière, OSER. Cette image est tellement parlante que les deux institutions chargées des mouvements des personnes et des biens et de leur sécurité en Côte d’Ivoire, devraient la prendre à bras le corps pour renforcer la campagne de sensibilisation dans laquelle elles investissent énormément. Les accidents meurtriers sur nos routes sont nombreux et ne s’expliquent pas souvent.

En se portant partie civile pour combattre ce type de comportement au volant, le ministre Amadou Koné et l’OSER feraient passer un message fort qui toucherait les chauffeurs indélicats sur nos routes et les candidats à l’insouciance au volant. Vivement que le ministre des Transports et des Affaires maritimes Amadou Koné et l’OSER s’impliquent et se constituent partie civile dans cette affaire.

 Eric Dano

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

4 thoughts on “« L’affaire Téléphone au volant» : pourquoi le ministre des Transports et l’Oser doivent se constituer partie civile

  1. Excellent post. I used to be checking continuously this blog and I’m impressed! Very helpful info particularly the final part 🙂 I care for such information a lot. I was looking for this certain info for a very long time. Thanks and good luck.

  2. It’s perfect time to make a few plans for the future and it is time to be happy. I have learn this submit and if I may just I wish to suggest you few interesting things or tips. Perhaps you could write next articles regarding this article. I desire to read even more issues about it!|

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 − 4 =