Germain Séhoué : “Tout le monde veut être Président : la Côte d’Ivoire est dévaluée !”

Politique

Moi, j’appelle ça « la dévaluation de la Côte d’Ivoire ». Exactement comme le franc Cfa a été dévalué ici après la mort d’Houphouët-Boigny. Tout le monde veut être Président de la Côte d’Ivoire. Maintenant ! Celui-ci s’élève, il dépose un papier à la Commission électorale indépendante. CEI. Celui-là va, il laisse un vieil extrait d’acte de naissance. Et il dit : je suis candidat ! Candidat à quoi ? Présidentielle d’octobre 2020 ! Chacun peut appeler ça comme il veut. Dire que c’est parce que les gens sont de plus en plus ambitieux pour leur pays. Portés sur le service public. Parce que le pays serait devenu plus intéressant. Plus attractif ou que sais-je ? C’est pourquoi les appétits ou les engagements de haut niveau s’affichent et s’affirment. Des gens peuvent penser cela. C’est leur droit.

Mais moi, j’estime, au regard de cette multiplicité de candidats à la présidentielle, que la Côte d’Ivoire est tombée. Les gens la voient comme un petit club, une association de quartier qu’on peut se lever un matin et prétendre diriger. Plus de 40 personnes sont candidates à diriger la Côte d’Ivoire. Comme on le dirait trivialement, « on prend ce pays comme ça fait rien ». Parce que tout simplement les valeurs sont en souffrance. Un illettré peut devenir ministre sans que cela ne gêne la communauté internationale. Un désargenté d’hier, peut s’offrir plusieurs immeubles, plusieurs terrains, des complexes scolaires et autres réalisations insolentes, dès qu’il est devenu ministre ou se trouve proche du pouvoir.

Et quand les gens regardent ça, la tentation est grande. La politique est un métier. Cela s’apprend. Mais combien apprennent vraiment ? Regardez la liste. Tout le monde veut être Président de la Côte d’Ivoire. A mon avis, ce pays vit une de ses dévaluations les plus aigües.  

Germain Séhoué

Visits: 294
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =