Germain Séhoué : « Après la libération de Gbagbo, je pleure Sangaré, le Chaînon manquant »

Politique

Depuis le 28 mai 2020, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont libres de leurs mouvements. C’est une décision de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale. Agréable et importante décision qui met tout un peuple dans la joie. Immédiatement, le lendemain, le Secrétaire général du Front populaire ivoirien, Dr Assoa Adou, réunit la presse chez le Président Aboudramane Sangaré pour un point de presse où il a remercié le monde entier, tous les démocrates, pour leur mobilisation qui a donné ce résultat de mise en liberté réelle de Laurent Gbagbo et de son ministre Blé Goudé.

Laurent Gbagbo et Aboudrahamane Sangaré au combat.

Ce point de presse était véritablement une fête. Les militants et sympathisants accourus cherchent une occasion pour manifester leur joie pour cette nouvelle tant attendue. La foule était nombreuse, seulement, il manquait là, un chaînon : le Président Aboudramane Sangaré.

Aboudramane Sangaré, ex 1er Vice-Président du FPI, ancien compagnon de lutte de Laurent Gbagbo, fidèle parmi les plus fidèles au Fondateur du Front populaire ivoirien, a mené tous les grands combats avec son ami et frère Laurent Gbagbo, père du multipartisme en Côte d’Ivoire. La prison ivoirienne n’avait plus de secret pour Sangaré à cause de son engagement politique sous des régimes difficiles. Depuis la déportation de Laurent Gbagbo à La Haye pour la prison de la CPI, le 30 novembre 2011, Aboudramane Sangaré n’a cessé d’entretenir l’espoir des militants et les rassurer sur sa conviction que le Chef reviendrait bientôt.

Le Parti doit être debout face à l’adversité.

Et relativement à la question nationale de la réconciliation, il répétait pédagogiquement pour la prise de conscience des autorités qui ont en charge la paix du pays, que Laurent Gbagbo était « le Chaînon manquant », la pièce indispensable à une réconciliation durable. Laurent Gbagbo est le Chaînon manquant. A toutes les rencontres ou presque où il avait la parole, il disait : « Laurent Gbagbo est le Chaînon manquant » à la réconciliation.  Malgré le mal qui ruinait sa santé, il était sur le terrain (tournés dans la région d’Abidjan et à l’intérieur du pays) pour mettre le parti debout. Apprêter le parti avant que le Chef n’arrive. Tout cela, sans montrer qu’il souffrait au fond de lui.

Le Président Sangaré est au rendez-vous des grandes mobilisations pour le retour de Laurent Gbagbo au pays et du pays à la réconciliation.

Voilà que la nouvelle de la libération plus ample de son frère tombe, le monde entier danse, célèbre cette décision, manifeste sa joie et prépare de grandes fêtes, mais que  Aboudramane Sangaré n’est pas là ! Il n’est pas là pour remercier les militants dont il a entretenu la flamme, ceux qui l’ont également soutenu dans le secret, et ces gens, femmes, hommes, jeunes, enfants, qui se sont montrés magnifiques dans leur fidélité, leur résilience et leur générosité. Aboudramane Sangaré n’est pas là ! Même chez lui, il n’est pas là ! Il n’a pu là, offrir une minute de silence à tous nos morts. Il n’est pas là. L’ambiance a commencé. Nous allons danser, boire, manger, rigoler, se congratuler, accueillir le Chef, nous sentir heureux à son ombre. Mais sans Aboudramane Sangaré. Il devient le Chaînon manquant.

Moment de douleurs.

C’est pourquoi je le pleure. Etalé de tout mon long sur le gravier, je le pleure. Je pleure le Chaînon manquant Aboudramane Sangaré. Parce que contrairement au prisonnier qui peut sortir de prison, lui Aboudramane Sangaré, ne reviendra pas reprendre sa place au milieu des siens. Et à travers lui, je pleure tous nos morts, valeureux cadres, militants anonymes et populations qui, souvent, n’ont rien à voir avec la politique, qui sont tombés dans ce combat pour la souveraineté de la Côte d’Ivoire.

A l’heure de la joie, Sangaré manque à l’appel.

Après la libération plus conséquente de Laurent Gbagbo, je pleure Aboudramane Sangaré, le Chaînon manquant à notre joie. Le Chaînon perdu.

Germain Séhoué

Visits: 385
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 20 =