Fraude électorale/Don Mello pointe les aberrations de la CEI

Politique

« Ma joie vient de ce que les Ivoiriens, dans leur grande majorité, ont exprimé leur volonté de recourir au vote pour choisir leur futur Président…avec 3 269 813 votants…pour un taux de participation de 53.90%…et le candidat OUATTARA a obtenu 3 031 483 voix » dixit Coulibaly-Kuibiert, Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI).

Selon les propres chiffres de la Commission Électorale Indépendante, le nombre total d’électeurs inscrits sur la liste électorale est de 7 495 082.

Le taux de participation étant le rapport entre le nombre de votants et le nombre d’inscrits, c’est-àdire une simple division nombre de votants par le nombre d’inscrits (3 269 813/7 495 082), donne 43,63% ! Ce qui est loin du taux de 53,90% annoncé pour dépasser la barre des 50% et donc obtenir une majorité fictive qui nourrissait la joie du sieur Coulibaly-Kuibiert pour mission accomplie.

Cela augure déjà de la petitesse du réel taux si nous ne tenons pas compte des votants fictifs révélés par l’ONG locale Indigo ayant déployé des observateurs sur l’ensemble du territoire qui dénonce « des suspicions de bourrages d’urnes »

Pour atteindre l’objectif que lui a certainement fixé son bienfaiteur de dépasser la barre des 50% de taux de participation, le sieur Coulibaly-Kuibiert n’a eu d’autre choix que de procéder à un génocide électoral en décapitant 1 428 641 électeurs de la liste électorale :

« 17 601 bureaux de vote ont pu être ouverts pour une population électorale correspondante de 6 066 441 » dixit Monsieur le prestidigitateur Coulibaly-Kuibiert qui passe de 7 495 082 inscrits à 6 066 441 inscrits, soit moins d’inscrits qu’en 2015 !

Faire du faux et annoncer des chiffres d’autosatisfaction comme les fameux taux de croissance qui constituent le fonds de commerce du régime OUATTARA, sont une constante de la gouvernance de ce régime.

Habiller le faux pour le présenter aux yeux de tous comme du vrai est une des marques de fabrique qui ont connu une réelle croissance en Côte d’Ivoire sous l’ère OUATTARA

Source: page facebook de Isidore Srobois Alla

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 − 4 =