DU TAC AU TAC : Tonton Duncan, on t’a parlé oh, Yako !

Amougnan

Par Germain Séhoué

Tonton Duncan. Yako ! Courage ! Il s’est passé quoi même ? Ah… le monde est injuste ! Comment quelqu’un… Comme toi… Qui n’aime pas palabre… il peut souffrir de « convenance personnelle » ? Pourquoi ! Souvent. La vie ne comprend pas les gens. Mais eux, disent… Ils ne comprennent pas la vie. Toi–même. Tonton Duncan. On t’a parlé oh ! Quand tu voulais te jeter dans les bras du parti-là… On t’a dit attention, Vieux père ! Là-bas-là, attention ! Il faut rester à la maison… Tu n’as pas écouté ! Est-ce que tu avais temps même pour écouter quelqu’un ! Tout d’un coup, tu es devenu Philosophe !  Déclarant : «Je suis RHDP des pieds à la tête».  On a dit Ok ! Vas-y ! Voilà seulement quelques petits mois ! Et les « convenances personnelles » t’ont assommé ! Et tu bondis. On t’a parlé oh, Tonton ! Maintenant tu fais comment ? Dans tous les cas. Le Vieux est là. « Bédoss ». Il n’est pas fâché. Il faut appeler tous tes gars. Et rentrer à la maison. Dans tous les cas. On dirait que… Le restaurant va fermer bientôt. On t’a parlé oh, Tonton ! On t’a dit : là-bas-là, tu vas rencontrer des« convenances personnelles ». Et voilà maintenant !

Visits: 23
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =