Décision du Conseil constitutionnel : Mamadou Koulibaly « s’écroule », la polygamie en main

Politique

Mamadou Koulibaly. Le président du parti politique Lider. Liberté et démocratie pour la République. Il a  été écarté de la course à la présidence de la République. Et cela, de la façon la plus banale. Affaire de parrainages. Un dossier sur lequel Mamadou Koulibaly lui-même avait crié victoire avant que le Conseil constitutionnel ne siège. Déclarant qu’il avait finalement déposé plus de parrainages que de sollicité. Voilà qu’il a été emporté par le tsunami des parrainages. Or, Mamadou Koulibaly a été des candidats qui ont le plus préparé cette élection. Il l’a fait par ses riches communications hebdomadaires (les jeudis de Koulibaly) à thèmes variés. Il s’est fait encore parler de lui après le dépôt de sa candidature, quand il a décliné son projet de faire légaliser la polygamie après son élection. En vérité, ne l’aurait-on pas écarté pour avoir abandonné la course présidentielle en 2015, après avoir pourtant perçu les 100 millions de francs octroyés aux candidats pour leur campagne ? Simple interrogation. Mais rien n’est sûr. Pour sûr, le candidat Mamadou Koulibaly « s’écroule », avec lui, le projet de la polygamie. Ceux qui attendaient ce projet de pied ferme peuvent commencer leur deuil.

Germain Séhoué

Visits: 40
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 12 =