Côte d’Ivoire-Oumé / Filière cajou : les producteurs se voient obligés de vendre leurs produits en dessous du prix fixé

Regions

Les producteurs de la noix de cajou sont confrontés à la baisse du prix du kilogramme de la noix de cajou, depuis le mois de mai 2021. Le prix du kilogramme fixé à 305 Fcfa par le gouvernement se négocie à 260 francs cfa, voire 200 francs cfa dans certaines localités du département d’Oumé.


Pour le président de la société coopérative des producteurs d’Oumé, Kobina Nida Doumbia, cette baisse est du fait de l’engorgement du port autonome d’Abidjan et surtout la mauvaise qualité des produits. << Les produits proposés par les producteurs sont de mauvaises qualités. Pour résoudre ce problème, nous avons multiplié les ateliers en vue de les sensibiliser. A notre grande surprise, les choses ne se sont pas améliorées >>, a expliqué M. Kobina, avant d’ajouter que les planteurs sont également victimes de la politique de rétention, comme ce fut le cas les années précédentes. << Ils pensaient qu’une hausse des prix à la fin de la campagne leur permettrait de faire de meilleures ventes et d’augmenter leur chiffre d’affaires >>, a-t-il déploré.


Au début de la campagne de l’anacarde 2021, le kilogramme s’achetait au moins à 400 francs CFA dans les localités d’Oumé.

Moayé Ba, Correspondant régional

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 3 =