Côte d’Ivoire/Il faut donc nommer Macky Sall ministre de la Réconciliation on va quitter ici !

Politique

L’information est plutôt humiliante : “Ce jour, vendredi 22 janvier 2021, à la demande expresse de M. Macky Sall, président de la République du Sénégal, j’ai accordé une brève audience à M. Konan Kouadio Bertin”, parole d’Aimé Henri Konan Bédié, le président du Pdci, ancien chef d’Etat. Bédié s’est gardé de dire qu’il a accordé cette audience à Konan Kouadio Bertin dit “KKB” en tant que ministre de la Réconciliation nationale. Il a reçu Konan Kouadio Bertin dit “KKB”, Point ! De la même façon que jusque-là, il s’est gardé d’appeler le chef de l’Etat Alassane Ouattara, « président de la République ». Bref, il reçoit donc KKB grâce au chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.

Cela veut dire quoi ? Cela signifie que l’homme qui prétendait diriger la Côte d’Ivoire, n’avait aucune idée de comment il parviendrait à réconcilier les Ivoiriens. Cela veut dire que l’homme qui, contre tout le peuple épris de changement, a maintenu ce peuple entre les mains de son adversaire, n’aurait pas pu poser son premier acte politique en tant que ministre de la Réconciliation nationale, sans la béquille sénégalaise.

Alors que tous les candidats se sont accordés pour ne pas accompagner Alassane Ouattara à un troisième mandat « anticonstitutionnel », Konan Kouadio Bertin dit KKB s’est entêté à donner un sens à l’engagement du président RHDP en maintenant sa candidature à la présidentielle du 31 octobre 2020. Les troubles liés à cette élection ont fait bas mot 85 morts. Vu par l’opposition et la nation souffrante comme « traitre », à qui pourra-t-il avoir le courage d’adresser la parole en tant que ministre de la Réconciliation nationale ?

Il sait son poids face à tous ces candidats recalés par le Conseil constitutionnel et ceux qui ont décidé de ne pas accompagner Ouattara. Mais lui, a accepté de jouer le rôle de « sauveur » du régime RHDP. Maintenant qu’il a réussi, à qui a-t-il le courage de parler de « Réconciliation » ? Il sait ce que les Ivoiriens pensent de lui. Et sait que cette fois, sa méthode selon laquelle il faut violer la discipline du parti, braver l’autorité et demander pardon plus tard, une fois qu’il est satisafait, ne marchera pas. Parce qu’il a poussé trop loin sa « traitrise ». D’où la nécessité de recourir au président sénégalais Macky Sall.

C’est pourquoi il convient de nommer Macky Sall ministre ivoirien de la Réconciliation, puisque lui au moins a la force d’être écouté par l’Opposition. Car sans lui, KKB n’a pas de fusible, il reste sans possibilité.

Germain Séhoué

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

13 thoughts on “Côte d’Ivoire/Il faut donc nommer Macky Sall ministre de la Réconciliation on va quitter ici !

  1. Thanks for another informative blog. Where else could I am getting that type of info written in such an ideal approach?
    I have a undertaking that I am just now operating on, and I have been at the look
    out for such information.

  2. Heya i am for the first time here. I found this board and I to find It truly helpful & it
    helped me out a lot. I am hoping to provide one thing again and aid others like you helped me.

  3. It’s a shame you don’t have a donate button! I’d certainly donate to this fantastic blog!
    I suppose for now i’ll settle for bookmarking
    and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to
    new updates and will talk about this blog with my Facebook group.
    Chat soon!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 2 =