Côte d’Ivoire-Guiglo/ « L’affaire » chauffeur d’UTB contre Germain Séhoué renvoyée au 7 décembre

Société

Devant la Section de Tribunal de Guiglo (Cavally, ouest de la Côte d’Ivoire) devraient comparaître ce mardi 23 novembre 2021, le chauffeur de la compagnie de transport UTB Kouassi Kouadio et Germain Séhoué, le confrère. Mais à cette audience correctionnelle, le chauffeur, plaignant et également accusé ne s’est pas présenté alors que Germain Séhoué était là. Le président du Tribunal Méné Sylvanus a donc simplement renvoyé l’affaire au 7 décembre 2021.

Rappelons que c’est suite à un incident entre ces deux personnes le 13 octobre 2021 que l’affaire est arrivée à Guiglo. En effet, Germain Séhoué voyageait dans un car de 70 places conduit par ce chauffeur. Et il a constaté que le chauffeur au volant, passait son temps à téléphoner et à applaudir au son de la musique qu’il avait dans les oreilles (écouteurs). Se sentant dans un cas de la mise en danger de la vie d’autrui, la victime potentielle, Germain Séhoué, a dû fixer la scène par une vidéo qu’il a postée sur les réseaux sociaux. Plus tard, le chauffeur récidive en décrochant le téléphone au volant et apprend que sa vidéo se trouve sur Facebook. Il pique une colère, menace de tuer mystiquement l’auteur du post. Mais Germain Séhoué, assis dans le car, revendique la vidéo. Sûr de son affaire, arrivé à Duékoué, le chauffeur immobilise le véhicule avec les passagers devant le commissariat de police et porte plainte. Alors même qu’il a fait déjà la prison à cause d’accident. Mais après avoir écouté les deux versions et visionné la vidéo, l’autorité décide et les choses tournent autrement. Le chauffeur lui-même et Germain Séhoué sont jetés derrière le comptoir de la police où ils passent la nuit, écroués.

L’affaire aux mains de procureure Coulibaly Kafinin, à Guiglo. C’est donc le 14 octobre que la procureure les relâche et les programme pour passer ce mardi 23 novembre 2021 en correctionnel. Mais le chauffeur ne se présente pas. Il ne se fait pas représenter. Et dans la salle d’audience, une voix voisine dit : « Il a béou ! ou bien ?» Ça veut dire : il a fui ou bien ? Craindrait-il parce qu’il a déjà fait la prison pour cause d’accident ? Pour sûr, il n’était pas là. Rendez-vous le 7 décembre.

Suzanne Assalé

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

2 thoughts on “Côte d’Ivoire-Guiglo/ « L’affaire » chauffeur d’UTB contre Germain Séhoué renvoyée au 7 décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 29 =