Côte d’Ivoire-Gagnoa/ Kimou Djè Olivier réélu délégué départemental de la jeunesse

Regions

Kimou Djè Olivier, président sortant, a été réélu à la tête du conseil national des jeunes de Gagnoa(CNJCI), délégation Gagnoa au cours de l’assemblée générale élective tenue dimanche 4 juillet 2021, à la salle de conférence de la préfecture de ladite ville. Candidat unique à sa succession, il a été plébiscité suite à l’élection au cours de laquelle il a obtenu 96,26 % de voix sur un collège électoral de 82 membres d’associations de jeunesses de Gagnoa qui ont porté leur choix sur Kimou Olivier à travers un consensus.

Le délégué départemental de la jeunesse de Gagnoa place son mandat sous le sceau de l’autonomisation de la jeunesse et a salué l’esprit de maturité des différentes associations de jeunesse, qui dans l’ensemble ont su préserver l’unité. Quant aux chantiers prioritaires qu’il compte mener pour l’insertion de la jeunesse, une rencontre est prévue avec les décideurs à l’effet de faire un plaidoyer pour la prise en charge de la jeunesse du Gôh. Ensuite, aller vers les organisations internationales avec l’appui des leaders politiques afin de les accompagner dans sa mission. Le délégué départemental a constaté un déséquilibre dans la prise en charge de ses pères dans certains départements, pour cela, il envisage remédier cet aspect qui défavorise la jeunesse de Gagnoa, en ce qui concerne l’octroi de permis de conduire et des projets mis à leur disposition. 

Cette assemblée générale élective a fait couler beaucoup d’encre et de salive, à cause de velléités constatées çà et là. Il semblerait que les candidats au nombre de cinq ont reçu des pots-de-vin au profit du candidat sortant Kimou Olivier. A ceux-là il répond qu’il n’en ait rien. « Je suis simplement un exploitant agricole, je n’ai aucun moyen pour corrompre quelqu’un. Les amis ont eu confiance en moi parce que j’ai quand même acquis beaucoup d’expérience dans la gestion associatives et c’est qui à militer à ma faveur. Je n’ai pas de gros bonnet derrière moi. Ce sont des balivernes. Je tiens à remercier particulièrement le ministre Alcide Djedjé qui, de par sa sagesse a su nous concilier » A-t-il indiqué.


Charles Konan

Correspondant régional 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 2 =