Côte d’Ivoire-Gagnoa/ Grève des Pompiers civils : la Gendarmerie lourdement armée empêche les pompiers

Société

Les pompiers civils ou pompiers professionnels de Côte d’Ivoire sont en grève depuis lundi 18 octobre 2021. Cette grève de l’intersyndicale (UNAPC-CI/SAAPC-CI) lancée officiellement le 15 juin dernier, est loin de prendre fin. Après plusieurs tentatives de boycott et de refus des autorités de recevoir les syndicalistes pour les discutions, les collaborateurs de Baba Claude, ont décidé de relancer la grève depuis hier, mercredi. Les pompiers civils ou professionnels de Côte d’Ivoire que sont regroupés au sein de la SAAPC-CI et de l’UNAPC.

Selon  Famiène Mireille responsable des syndiqués, « Je ne peux pas vous en dire plus. Mais ce que  je  sais,  je vous le dis ce matin au moment où nous lançons notre grève après préavis de grève, nous constatons  que  des gendarmes lourdement armés à bord de deux pik-up font une irruption devant le CSU et  me demandent d’observer une grève avec un service minimal. Ma réponse a été catégorique. Je ne peux pas vous accorder une telle proposition. Le service minimal, nous avons notre stratégie de travail ». A-t-elle dit fermement au capitaine de la légion Toure Tidiane. 

Rappelons-nous que Kacou Étienne, Secrétaire général du SYNAPCCI a été  invité et autorisé par le DG de l’ONPC pour s’exprimer lors d’une rencontre à 7 au Cabinet privé du ministre de la Sécurité et de l’intérieur. Dans son exposé de synthèse, le leader très contesté du SYNAPCCI a abordé les questions d’équipements et de renforcements de capacités opérationnelles des pompiers en lieu et place des revendications réelles portant sur les 19 mois de primes COVID 19 évoquées par le ministre Vagondo devant le parlement les 24 et 25 avril 2020, l’homologation des grades et l’indemnité de risques et d’astreintes, connues de tous. Dès lors, la prise en compte ipso facto de cet exposé de synthèse erroné du leader du SYNAPCCI au détriment de ceux de l’UNAPC-CI et du SAAPC-CI, a raffermi davantage de droit, tous les regards pessimistes et accusateurs des pompiers grévistes sur lui. Aussi, ces accointances avec certains administrateurs de la tutelle qui le poussent à boutonner même publiquement l’un des conseillers du ministre de tutelle Vagondo comme il leur a été donné de le constater au sortir des pourparlers récents, ont déplu et déplaisent encore à plus d’un. Une conférence de presse de ses syndiqués nous situera nul doute dans les jours à venir, sur son maintien ou non, à la tête du SYNAPCCI.

Casimir Kouadio

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

2 thoughts on “Côte d’Ivoire-Gagnoa/ Grève des Pompiers civils : la Gendarmerie lourdement armée empêche les pompiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 − 1 =