Côte d’Ivoire-Duekoué/ Un réseau de scieurs de bois dans le Mont Peko mis hors d’état de nuire

Société

Les agents de l’Office ivoirien des Parcs et réserves (OIPR) de Duekoué ont réalisé un bon coup de filet le 14 juillet dernier. << 04 clandestins scieurs de bois ont été interpellés dans la zone tampon du parc national du Mont Peko>>, a indiqué le colonel Ouattara kolo, chef de secteur. Ces individus, selon le patron des Eaux et forêts en charge de la surveillance de ce patrimoine mondial, ont opéré dans la zone tampon. << Ils n’ont pas fait irruption dans le parc à proprement dit. Poursuivant son intervention, il a rappelé à toute fin utile que l’activité de sciage est formellement interdite en Côte d’Ivoire. Par conséquent, a-t-il martelé, ces clandestins et leurs complices seront traduits devant les juridictions compétentes et subiront la rigueur de la loi. << Les populations doivent collaborer avec nos éléments sur le terrain en leur fournissant des informations sur les mouvements ou activités suspects dans le parc >> a – t-il recommandé. Pour lui, c’est avec leur franche collaboration que la préservation de la flore et de la faune dans le Mont Peko sera une réalité.

Rappelons que le Parc national du Mont Peko est classé patrimoine mondial par l’UNESCO. Il s’étend sur une superficie de 34 000 hectares. Ce massif a été érigé en Parc national par le décret 68-69 du 09 février 1968, en vue de protéger les sommets des Monts Kahoué (967 m), Peko (1002 m) et de préserver la faune et la flore de cette région dans un but scientifique et éducatif.

SELLY Chaster

Correspondant régional

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 23 =