Côte d’Ivoire/Djité Gabin, Fédéral Fpi de Duékoué:” Nous voulons nous donner les moyens de rebâtir le peuple Wê”

Politique

Le dimanche 16 février 2020, les populations Fpi du Cavally et du Guémon se sont retrouvées chez le ministre Hubert Oulaye. Une délégation du PDCI conduite par le ministre Gnonkonté Désiré, le maire de Toulépleu Denis Kazion et le député de Guiglo sous-préfecture Guéhi Léonard. Les deux grandes régions Wê, le Cavally et le Guémon, qui comptent 8 départements, de Facobly jusqu’à Toulepleu et Taï, se sont choisi à l’unanimité un leader, en la personne du ministre Hubert Oulaye, président du Comité de contrôle du Front populaire ivoirien. En plus les élus, les anciens élus, les cadres du Fpi se sont concertés pour créer un « Cadre fraternel du Cavally et Guémon » qui est présidé par le vice-président du Fpi, Tchéidé Gervais.

M. Tchéidé Gervais, Pdt du Cadre fraternel du Cavally et Guémon et ses camarades.

Depuis deux ans, les populations militantes de ces régions ont pris l’habitude de se retrouver au lendemain du nouvel an, pour fraterniser, partager un repas et se formuler les vœux de bonheur pour l’année débutante, au domicile du ministre Hubert Oulaye. C’est le sens de ce rendez-vous du dimanche 16 février 2020 chez Hubert Oulaye. A l’occasion, sont lancés des messages de fraternité, de paix et ceux liés à l’actualité. Après les massacres et autres atrocités que le peuple Wê a connus, des commissions techniques ont été formées pour réfléchir afin de retracer l’histoire du peuple, se donner des idées dans un cadre appelé « 3R »,  à savoir reconnaissance, réhabilitation et réparation. Fort touché par le fait que l’Ouest Wê a été particulièrement victime de la guerre, feu le président Abou Drahamane Sangaré avait trouvé le concept des 3R.

Les cadres FPI et PDCI des régions Wê partagent un repas.

On parle désormais du cadre des 3R. Dans ce cadre se trouvent des commissions techniques, des experts, des sachants, des témoins pour reconstituer en chiffre et dans la matérialité, le génocide des Wê. « Bien analyser les passé dans le présent pour mieux aborder le futur », explique Djité Gabin, le secrétaire fédéral Fpi de Duékoué. Pour lui, « Nous voulons nous donner les moyens de rebâtir le peuple Wê, au plan culturel, au plan traditionnel et au plan de la modernité. »

Les populations sont venues massivement soutenir leurs leader.

La question du retour du Président Laurent Gbagbo est naturellement à l’ordre du jour dans ce rendez-vous, comme le soutient le Fédéral de Duékoué : « Cette question est plus que jamais à l’ordre du jour. Mais nous, nous avons la ferme conviction, vu les gigotements de la Cpi, pour nous, le Président Laurent Gbagbo est de retour. En nos cœurs, en nos esprits, pour nous le Président Laurent Gbagbo est de retour. La Cpi se trouve dans des convulsions. Mais en attendant le retour de Laurent Gbagbo qui nous disait : « Malgré la douleur, malgré les atrocités, il ne faut pas pleurer quand on est dans la détresse. Il faut penser à repartir à zéro. Voilà ! En attendant son retour, le peuple Wê s’apprête sur quel plan ? Avant qu’il ne soit de retour, sur quel minimum ce peuple-là se construit ? C’est le sens du regroupement du Guémon et Cavally ».

JEAN-LUC DODO

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =