Côte d’Ivoire-Divo / Assainissement : Amédée Kouakou casse tout

Société

Le programme d’assainissement  des abords des voies initié par le gouvernement dès la prise de pouvoir par le Président Alassane Ouattara en 2011 a fait couler beaucoup de salives et d’encres. Cette opération était pilotée par-là ministre Anne Desiré Ouloto. Ça lui a d’ailleurs valu le surnom de maman bulldozer.


Ce programme tel que piloté, a fait des laissés pour compte et détruit la vie économique de bon nombre d’ivoiriens. Le Président Alassane Ouattara avait donc demandé de le repenser et revoir sa méthode d’exécution. Cela a pris quelques années et on n’en avait plus entendu parler. 


En 2018, jusqu’à début 2020, dans certaines communes d’Abidjan, à Kouassi et Yopougon particulièrement, des Maires ont exécuté ce programme sous une forme plus souple avec recasement des commerçants et avec beaucoup de négociations. Jusque-là, ça avait bien marché.


Seulement, dimanche 18 avril 2021 à Divo, le ministre, député-maire en a décidé autrement. Flanqué de gardes de corps et un cargo de la police, le maire et ses hommes ont procédé à la démolition d’habitations et de commerces. 


Toute la ville était sous le choc. Les négociations entamées avec la mairie n’ont pas abouti quand le ministre député-maire a pris la décision extrême de faire déguerpir ceux qui se trouvaient dans la situation de l’être. 
Les commerçants que nous avons rencontrés ont promis de s’organiser pour faire face à ce problème qu’ils considèrent trop grave et préoccupant. Nous avons promis de suivre ce dossier avec toute notre attention. 

Moayé Ba,

Correspondant régional

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =