Côte d’Ivoire-Diégonéfla/Un jeune pasteur s’enfuit avec la femme de son tuteur

Regions

À quel type de pasteurs les enfants de Dieu ont-ils affaire ? À de dignes serviteurs de Dieu ou à des loups ravisseurs ?, comme la bible le stipule. Le constat est très amer car nous avons toujours affaires à une bande de loups ravisseurs qui se présentent à vous en tenue de doux agneaux mais en dessous de véritables dangers pour les enfants de Dieu. Et le pasteur A.T fait partie de cette nouvelle génération de pasteur.

A.T âgé de 37 ans, rejeté par l’église des “Assemblées de Dieu“ de Bouaké, dit-on, pour ses sales besognes, ce serviteur de Dieu, va atterrir en 2016 à Diégonéfla, précisément à l’église Mission d’Évangélisation Prophétique de cette localité.

Il est stagiaire de ladite mission de Diégonéfla, comme dit un adage << une fois n’est pas coutume » va s’enfuir avec la femme de son tuteur, l’un des doyens de l’église, à la retraite, dimanche 18 avril pour une destination inconnue. Là-bas, après quelques mois d’observation, il sera bien apprécié par la communauté, vu son comportement et son engagement pour l’œuvre de Dieu. Il sera même choisi comme son fils de l’église par l’ancien qui l’hébergea tout en étant à ses petits soins.


Deux ans plus tard, sa bonne conduite lui donne droit à une consécration faite en 2018 par la hiérarchie de l’église. Devenu pasteur stagiaire, il lui sera confié les charges de l’église de Galébré, sous-préfecture située dans le département de Gagnoa.

Le Temple de la Mission d’Evangélisation Prophétique.


Dans ses nouvelles missions, le pasteur sera à cheval entre Diégonéfla et Galébré. C’est ainsi que le dimanche 18 avril 2021, le doyen parti pour des funérailles dans une localité voisine, l’homme de Dieu qui avait certainement les yeux sur la femme de son père spirituel, a réussi à s’enfuir avec elle, en emportant plus de 180.000 francs CFA de son bienfaiteur.


De retour le même jour, on lui apprendra que les deux amoureux s’étaient rendus à Bouaké ou vivent les parents du pasteur. À Bouaké où il s’est immédiatement rendu, l’infortuné apprendra à nouveau de l’oncle de son ravisseur que son épouse avec qui, il a légalement convolé en noce, il y a 15 ans, a pris la direction de la ville de Ferkessédougou.

Finalement, le retraité cocu a abdiqué et est revenu à Diégonéfla, très déçu.

Moayé Ba,

Correspondant régional.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =