Côte d’Ivoire-Diabo /Mme Rébecca Yao sort 350 hommes et femmes de << l'obscurité >> à travers son programme d’alphabétisation

Société

Faire du département de Botro, le deuxième pôle de développement dans la région de Gbêkè après la ville de Bouaké, est l’une des priorités de la présidente de l’association Diabo Ville Émergente, Madame Rebecca Yao. Depuis des années, elle mène plusieurs actions de développement dans les sous-préfectures de Botro, Diabo et Languibonou. 

Pour Madame, la présidente de l’association Diablo Ville Émergente, l’alphabétisation en milieu rural, un puissant levier pour l’autonomisation financière. L’alphabétisation et l’éducation demeurent le défi à relever pour accélérer le développement de notre localité. Ainsi, elle a lancé un programme d’alphabétisation pour les femmes à Diabo et Languibonou, le 22 octobre 2021 afin de sortir celles-ci de l’obscurité pour pouvoir se prendre en charge.

A la suite des autres villages qui ont ouvert des classes, c’est le village d’Agbakro qui a accueilli la délégation de la présidente, Mme Rébecca Yao, le lundi 17 janvier 2022. La princesse Gbloh a procédé, ce jour, à l’ouverture des classes dudit village dans la commune de Diabo.

L’école n’a pas d’âge pour ces auditeurs qui veulent atteindre leurs objectifs.
Certains ne savaient ni lire, ni écrire. D’autres sont déscolarisés. Pour autant, ils font fi de leur complexe pour prendre d’assaut les salles de classe, dès 18h, en quête du savoir. A Diabo, ce sont 100 hommes et 250 femmes, apprenants ou encore auditeurs de 18 à plus de 50 ans, qui rêvent de changer le cours de leur destin.

L’initiatrice de ce projet d’alphabétisation dans le département de Diabo, Madame Rebecca Yao a manifesté sa joie de voir ses parents se saisir de cette opportunité qui les permettra de savoir lire et écrire.

<< C’est avec un réel plaisir que je constate un grand engouement et chaque mois depuis, nous ouvrons des classe dans les villages >>, a-t-elle indiqué.

La princesse Gbloh a procédé à l’ouverture de la classe du Village d’Agbakro et quelques villages environnants. Cette opportunité a été bonne pour les femmes mais surtout pour les hommes de ces villages qui sont venus nombreux  s’inscrire. La présidente de l’association Diabo Ville Émergente était très heureuse de savoir que ses parents aient compris l’importance de ce projet.

<< Je me réjouis que mes parents aient compris que L’alphabétisation c’est savoir lire et écrire ; mais aussi, que l’alphabétisation permet de gagner le respect des siens, d’ouvrir des perspectives et de favoriser le développement >> avant de s’engager à être à la disposition de ces femmes et ces homme pour que le département de Botro émane des champions.

Moayé Ba,

Correspondant régional

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •