Côte d’Ivoire / Charles Gomis, grande figure de la diplomatie ivoirienne s’en est allé à jamais

Politique

Charles Gomis, grande figure de la diplomatie ivoirienne sous le feu président Félix Houphouët-Boigny est décédé ce vendredi 16 juillet à Paris à l’âge de 81 ans. La Côte d’Ivoire vient de perdre l’un de ses ambassadeurs les plus emblématiques.

L’homme était une mémoire du monde de la diplomatie. Homme charismatique, grande figure de la diplomatie ivoirienne, Charles Gomis est décédé ce vendredi 16 juillet à Paris, où il séjournait. Charles Gomis était stagiaire grâce à Henri Konan Bédié, alors ambassadeur de Côte d’Ivoire à Washington. Il est devenu le directeur de cabinet de son bienfaiteur quand ce dernier occupait le fauteuil du ministre de l’Économie et des Finances, en 1967. Le natif de Bassam restera à ce poste jusqu’en 1973. 

Diplômé de l’Université de Californie, il siégera ensuite au conseil d’administration de plusieurs entreprises publiques. Il siégera également à cette époque au conseil de surveillance de la Bourse des valeurs d’Abidjan, où il sera l’un des artisans de l’ouverture de l’économie ivoirienne à la capitalisation boursière, sous impulsion du président Felix Houphouët-Boigny. Sous Félix Houphouët-Boigny, sa carrière le conduit à Washington, à Brasilia en passant par Bogota. Il fut nommé ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Seydou Diarra, en mars 2000, après le coup d’État de Robert Guéï contre Bédié, Charles Gomis quittera le gouvernement en octobre, et rejoindra par la suite le groupe Sifca (Société immobilière et financière de la côte africaine). En 2002, il dirigera le bureau en Ituri, la Mission des Nations Congo (MONUC) en RDC, de 2006 à 2007. De 2013 à 2020, il fut ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France, au Portugal et à Monaco. Poste qu’il occupa jusqu’en 2020. Cette année-là, le président Alassane Ouattara le nomme sénateur. Charles Gomis était depuis le deuxième vice-président de la chambre haute du Parlement ivoirien.

Militant de longue date au Parti démocratique de Côte d’Ivoire d’Henri Konan Bédié, Charles Gomis avait, récemment, rejoint les rangs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, de Ouattara).

Moayé Ba,

correspondant régional

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =