Côte d’Ivoire-Bonon/Les occupants du Parc national de la Marahoué bientôt déguerpis

Politique Regions

C’est une affaire de quelques jours. Le verdict vient de tomber ce vendredi 23 avril 2021 sur la place publique de Bonou.

Le préfet du département de Bonon, Yapi Ogou Clause a informé les paysans installés dans le parc national de la Marahoué de la période du déguerpissement. C’était au cours d’une réunion qu’il a eue avec les populations concernées. Il s’agit de la récupération du parc national de la Marahoué. Il a révélé que << des cadres de Bonon ne cessent d’empêcher l’exécution de l’ordre du gouvernement pour le déguerpissement des infiltrés. Le Parc national de la Marahoué est un patrimoine mondial. J’invite tous ceux qui sont concernés à s’apprêter à quitter le parc >>, a fait savoir à ses administrés sur la place Publique de Bonon 2.

Sur ce point saillant, Bi Joachim Kramo a interpellé le Gouverneur. << Ceux qui sont chargés de surveiller le parc sont les premiers à être accusés. Aujourd’hui, le parc abrite plus de 2000 campements créés majoritairement par des allochtones et allogènes venus à la recherche des terres fertiles à la culture, café culture et hévéaculture. Nous avons beaucoup peur que le déguerpissement provoque des conflits. Quelles sont les dispositions prises par l’État de Côte d’Ivoire pour éviter la résistance des producteurs ? Quelle solution pouvons-nous proposer afin d’éviter cet autre conflit foncier ? Telles sont nos préoccupations face à ce problème qui semble très complexe >> s’est-il interrogé. Les populations de Blablata, Madieta et Ouarebota attendent vos suggestions.


Moayé Ba,

Correspondant régional

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 17 =